Budget prévisionnel : les dépenses pour ouvrir un restaurant

Comme tout projet de création, l’ouverture d’un restaurant requiert la réalisation d’un budget prévisionnel. Celui-ci recense les dépenses à engager pour le démarrage et le développement de l’activité. Ce plan financier prévisionnel comporte plusieurs rubriques de dépense (fonds de commerce, matériel, stocks, charges de personnel…). Pour plus d’infos, consultez l’article.

Le fonds de commerce et l’aménagement du local

Le fonds de commerce est un investissement indispensable si l’exploitant souhaite acquérir une clientèle existante. Dans le cas d’une création, le local est une rubrique incontournable dans le budget prévisionnel d’un restaurant. Pour cela, l’exploitant a le choix entre la location et l’achat. La seconde option est la plus conseillée. En effet, cela garantit une rentabilité à long terme. Le coût du local varie selon la situation géographique, la superficie et l’état général des lieux. Si des travaux de rectification sont nécessaires, le budget devra inclure les dépenses relatives aux réfections à réaliser (sols, murs, électricité, devanture…). Même si le local ne requiert plus d’importants travaux de réparation, l’exploitant doit quand même prévoir des frais de décoration.

Le matériel et stock nécessaires

Le prix du matériel à utiliser est également un facteur qui entre en jeu dans le calcul du budget prévisionnel d’un restaurant. Cela inclut plusieurs dépenses comme les coûts de l’équipement de cuisine, du mobilier, de la caisse et des services (couverts, verres…). L’exploitant a le choix entre le matériel neuf et les articles d’occasion. La seconde option permet de faire plus d’économie. L’ouverture d’un restaurant requiert aussi la prévision de stock de matières premières. Celles-ci doivent être approvisionnées de manière régulière. Une bonne analyse de ce détail est ainsi nécessaire afin d’éviter les grands écarts. Une bonne évaluation du stock permet d’établir un budget fiable.

Les charges de personnel et les frais annexes

Selon la taille du restaurant et les services proposés, il convient de bien estimer l’effectif du personnel. Celui-ci doit est composé de plusieurs techniciens (cuisiniers, serveurs, barmans, caissiers…). Le salaire de chaque salarié dépend de son poste et de sa qualification. En outre, l’exploitant doit prévoir des frais annexes (stratégie de communication et marketing, abonnements téléphoniques, charges d’électricité…) et d’imprévus. Bref, le montant du budget à consacrer à l’ouverture d’un restaurant repose sur plusieurs facteurs. Il convient ainsi de dresser une liste exhaustive des rubriques et un brainstorming afin d’établir un document prévisionnel. La technologie propose désormais des outils en ligne permettant d’établir des devis estimatifs personnalisés.

Quel statut juridique pour mon restaurant ?
Les règles d’affichage pour ouvrir un restaurant

Plan du site