Quel statut juridique pour mon Food Truck ?

Vous avez décidé de vous lancer dans l’entrepreneuriat en ouvrant un food truck ? Sachez qu’il ne suffit pas de savoir cuisiner et d’être un spécialiste de la décoration pour exercer en toute liberté. Vous devez respecter le cadre légal et pour ce faire, le choix d’un statut juridique Food Truck s’impose. Voici comment optimiser ce choix.

Identifier les formes juridiques existantes

Si vous prévoyez d’ouvrir votre food truck en France, vous devez faire votre choix entre deux formes juridiques, que vous pouvez trouver bien détaillées sur Statutentreprise.com. Soit vous choisissez de créer une entreprise individuelle de type auto-entreprise, EIRL, EI ou encore micro-entreprise, soit vous créez une société. L’entreprise individuelle est associée au nom de son dirigeant et a la particularité de ne pas disposer d’un patrimoine propre. Par ailleurs, si votre choix porte sur la création d’une société, cela signifie que vous allez devoir créer une personne morale. Cette dernière possèdera alors ses propres règles et son propre patrimoine. Ainsi, que vous ouvriez une EURL, une SARL, une SASU ou une SAS, le même principe s’applique.

Quel statut juridique choisir ?

Pour une petite activité de restauration, choisissez un régime de la micro-entreprise. Ainsi, vous n’aurez pas à trop dépenser d’autant plus que les formalités y afférentes sont allégées. Un tel régime minimise les risques alors que vous pouvez exercer en toute légalité. Qui plus est, vous n’aurez pas à engager un expert-comptable, car vous pouvez assurer vous-même la partie comptabilité. Par ailleurs, si vous voulez créer une société, vous pouvez envisager la mise en place d’une EURL, une société à associé unique. Toutefois, sous ce régime, vous devez payer des cotisations sociales qu’importe la situation de vos employés. Face à une telle situation, la SASU se trouve être le statut juridique Food Truck le plus adéquat. Vous n’êtes pas obligé de vous soumettre à la Sécurité sociale et vous maintenez vos droits à 100 % en cas d’indemnisation de chômage. D’autres avantages sont également à profiter avec ce statut.

Quand est-il du statut d’entreprise individuelle ?

Il se peut que vous soyez séduit par la simplicité de cette forme juridique, mais si vous la choisissez comme statut juridique Food Truck, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. En effet, le montant de vos cotisations sera calculé en fonction de vos bénéfices et représente 46 % de vos recettes. D’autres inconvénients sont également relevés, notamment le prélèvement d’acompte. Au final, vous payez un montant élevé de cotisation et vous aurez du mal à calculer la rentabilité de votre activité.

 

Ce qu’il faut savoir sur les licences pour vendre de l’alcool
Quel budget prévisionnel prévoir pour son Food Truck?