Quel statut juridique choisir pour une activité e-commerce ?

Une des premières choses que vous devez faire lorsque vous démarrez une entreprise est de décider quel statut juridique convient le mieux à votre projet en tenant compte de certaines questions en jeu, y compris des incidences fiscales. Nous vous présentons les entités commerciales les plus populaires et les facteurs à prendre en compte lors du choix du statut juridique pour un e-commerce, à savoir les entreprises individuelles, le partenariat et les sociétés à responsabilité limitée.

L’entreprise individuelle

Une entreprise à propriétaire unique est l’entité commerciale la plus simple, une seule personne étant le propriétaire unique et l’exploitant de l’entreprise. Seule une personne physique peut lancer une entreprise rattachée à un seul individu. En vertu de la loi, un propriétaire unique gère l’ensemble des activités au sein de ce type d’entreprise. Il n’est pas nécessaire d’enregistrer une entreprise individuelle auprès de l’État, mais vous pouvez avoir besoin d’un permis ou d’une licence d’entreprise locale, selon votre secteur d’activité. Les pigistes, les consultants et les autres professionnels des services travaillent généralement en tant que propriétaires uniques. Il s’agit également d’une option viable pour les entreprises plus établies, telles que les magasins de détail dirigés par une seule personne.

Le partenariat

Un partenariat implique deux ou plusieurs personnes qui acceptent de partager les profits ou les pertes d’une entreprise. Un des principaux avantages est que tous les partenaires partagent les frais qu’engendre la société, ce qui diminue la dépense. Le principal inconvénient est la responsabilité, chaque partenaire étant personnellement responsable des obligations financières de l’entreprise. En gros c’est un statut juridique d’entreprise individuelle mais qui à été adapté pour permettre à plusieurs personnes d’être partenaires dans une société.

La Société à Responsabilité Limitée ou SARL

Comme indiqué sur statutentreprise.com, une société à responsabilité limitée revêt les caractéristiques positives de chacun des autres types d’entités commerciales. Les SARL offrent des protections de responsabilité limitée. Elles ont peu de paperasse et d’exigences permanentes et, dans ce sens, elles ressemblent davantage à des entreprises individuelles et à des partenariats. Un autre grand avantage est que vous pouvez choisir comment vous voulez que le fisc taxe votre SARL. Vous pouvez choisir que le fisc vous traite comme une société ou comme une entité intermédiaire sur vos impôts. Les sociétés à responsabilité limitée sont populaires parmi les propriétaires de petites entreprises, comme les e-commerces, car elles combinent le meilleur de plusieurs mondes, la facilité d’une entreprise individuelle ou d’un partenariat avec les protections juridiques d’une société.

Comment faire le business plan d’une activité e-commerce ?
Qu’est ce que les mentions légales obligatoires présentes sur un site internet ?